Avertir le modérateur

28/05/2010

Profession: Politicien......! mdr

Humour avec Franck Lepage

-

http://www.politique-actu.com/files/6872-participation-2,bWF4LTQyMHgw.jpg

cliquez l'image, lire bio

 

 

10:39 Écrit par HUMANITAS dans Divertissements | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, arrogance, pouvoir, privilèges, langage | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/05/2010

Dieu et Sarkozy, solutions alternatives!

L'apocalypse !


Dieu en a ras le bol de l'humanité, de ses péchés, de ses vanités et des politiciens. Il décide de mettre fin à l'expérience. Il réunit tous les chefs d'états et leur annonce qu'il détruira la race humaine dans 24 heures. - Je vous laisse le soin de l'annoncer vous-même à vos peuples respectifs !

 

http://wallpaper.wibweb.info/politique/sarkozy-laicite-positive.jpg

 

Le premier à parler est Barack Obama :

 

- Peuple bien-aimé, j'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle pour vous. La bonne est que Dieu existe. Il m'a parlé. Mais nous le savions déjà. La mauvaise nouvelle, c'est que cette grande nation, notre grand rêve n'existera plus dans 24 heures. Ceci est la volonté de Dieu...

 

Fidel Castro a réuni tous les Cubains et dit :

 

- Compatriotes, peuple cubain, j'ai deux mauvaises nouvelles. La première est que Dieu existe, il s'est adressé à moi. Oui, je l'ai vu. La mauvaise nouvelle c' est que cette merveilleuse révolution pour laquelle nous nous sommes battus sera finie. C'est la volonté de Dieu.

 

Nicolas Sarkozy intervient au 20h de TF1 :

 

http://q.liberation.fr/photo/id/113910/r/03/02/w/459/m/1270684399

 

- Aujourd'hui est un jour très spécial pour nous tous. Pourquoi ? Je vais vous le dire. J'ai deux bonnes nouvelles à vous annoncer. La première est que je suis le messager choisi de Dieu, car il m'a parlé en personne. La seconde bonne nouvelle, c'est que dans moins de 24 heures, oui vous avez bien entendu, dans moins de 24 heures, le problème du chômage sera résolu, la crise financière sera résolue, il n'y aura plus de licenciements, plus de reconduites aux frontières, plus de bouclier fiscal, ni de parachutes dorés, plus de népotisme, plus de précarité, plus de pauvreté... Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Les promesses seront tenues !

 

mrd tous à vos téléviseurs lol!

16:43 Écrit par HUMANITAS dans Divertissements | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, obama, dieu, fin du monde, fidèle castro | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/05/2010

Colbert-Mazarin: L'Etat et ses dettes!

Au sommet de son pouvoir mais à la fin de sa vie, le Cardinal Mazarin achève l'éducation du jeune roi Louis XIV, sous le regard de la reine-mère Anne d'Autriche et d'un Colbert qui attend son heure. Tous ces personnages, leurs calculs et leurs rivalités ne sont pas sans rappeler les jeux du pouvoir et ces liens étroits entre affaires publiques et vie privée que l'on connaît aujourd'hui

 

Le monde du théâtre sourit à Antoine Rault, qui écrivit sa première pièce à l'âge de 19 ans.

 

L'auteur Antoine Rault

Toujours aussi d'actualité, les régimes politiques peuvent se modifier; Mais les motivations des gouvernants sont toujours les mêmes. Histoire répétitive de la dette publique

 

http://lejournaldubureau.20minutes-blogs.fr/media/01/01/680295500.JPG


Colbert: Pour trouver de  l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus.

J'aimerais que  Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser  encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…


Mazarin: Quand on est un  simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison.  Mais l'Etat…, lui,
C’est différent. On ne peut pas jeter l'Etat en prison.  Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les Etats font ça.


Colbert : Ah oui ? Vous  croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand  on a déjà créé tous les impôts imaginables ?


Mazarin  : On en crée  d'autres.


Colbert : Nous ne pouvons  pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.


Mazarin : Oui, c’est  impossible.


Colbert: Alors, les riches ?


Mazarin: Les riches, non  plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des  centaines de pauvres


Colbert : Alors, comment  fait-on ?


Mazarin: Colbert, tu  raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d'un  malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni  riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant  d'être pauvres ! c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus,  toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour  compenser… c'est un réservoir inépuisable.

 



Extrait du "Diable Rouge"  C'était il y a 4 siècles !..

Pièce de théâtre

 

Vous vous rappelez aussi:


14:58 Écrit par HUMANITAS dans Divertissements | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colbert, mazarin, sarkozy, dette, pauvreté, richesse, taxes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/11/2009

ClimateGate - Happy Chrismas Copenhagen

Un petit divertissement que mon fils à trouvé sur mes liens de mon blog, inouï

Global_Warming



A quelques jours de la Saint-Nicolas, je vous offre avec le Père Fouettard la vidèo de Noël
Photo truquée sans doute...
A Noël on se réchauffe comme on peut!
Merci à nos humoristes canadiens (Québec)

 



Voir la source "Pour une école libre au Québec" sur la page Q d'Environnement

19:05 Écrit par HUMANITAS dans Divertissements | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : environnement, climategate | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/10/2009

L’Etat, sa Dette et son peuple.

baillon.jpg

Sur une reprise de la fable de "la Cigale et la Fourmi" de Jean de La Fontaine, un petit peu de dérision dans cette morosité ambiante.

L’Etat, sa Dette et son peuple.

- L’Etat avec sa générosité bien connue,

- Enrôla les banques afin de prêter argent

- A d’insolvables inconnus.

- L’Etat « nounou » ; Mais toujours aussi indigent,

- Se trouva fort dépourvu,

- Quand la crise fut venue.

- Pas un seul petit billet dans ses rets.

- D’énorme dette et ses intérêts.

- Il alla crier famine

- Auprès du peuple qui faisait mine,

- Justifiant le bienfait de le taxer

- De quelque argent pour subsister, sans vexer.

- Jusqu’à une ère, souhaitée plus tranquille,

- Je vous promet dû, dit-il,

- Avant quelques mandats,

- Intérêt et principal, parole d’Etat.

- Le peuple a ne pas abuser s’il en faut

- C’est là son moindre défaut.

- Que faisiez-vous lors de forte croissance ?

- Dit-il à cet Etat « taxeur » en toute bienséance.

- Nuit et jour à tout venant

- Je promettais, ne vous déplaise.

- Vous promettiez ? Nous en sommes fort aise.

- Eh bien ! Prenez vos responsabilités maintenant.

- Ne laissez pas nos enfants en apnée

- Par les fruits pourris d’un système mort-né.

- Faites moins d’Etat pour plus de Liberté

- Nonobstant plus d’humilité.

Humanitas

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu