Avertir le modérateur

19/06/2011

Le vote électronique abandonné en Wallonie

La mise à jour trop coûteuse et l'absence de preuve du vote seraient à l'origine de l'abandon
par la Wallonie du vote électronique – abandon annoncé comme temporaire au profit d'un éventuel retour futur, via le stylo optique. La Belgique fait beaucoup parler d'elle pour la durée record de sa crise politique qui la voit dirigée par un gouvernement des affaires courantes. Mais sa vie politique vient d'être marquée par un autre événement: l'abandon du vote électronique dans les 39 communes pilotes de Wallonie (la Belgique francophone, appelée communauté française de Belgique). Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, explique à RTL.be que "la mise en place de ce type de système est relativement lourde et onéreuse [ndlr: 2 millions d'euros]". L'autre raison de cet abandon serait le manque de preuve pour l'électeur de la prise en compte de son vote: "La personne ne dispose pas d'un papier ou d'une preuve de ce qu’elle a fait, ce qui pose problème. Si on sort un petit ticket de caisse, reprenant le vote effectué, ça peut rassurer la population", explique Didier Piette, responsable informatique de la commune d’Estinnes, cité par RTL.be. Commentaire personnel: cette absence de preuve pour l'électeur (ainsi que l'absence de contrôle démocratique, l'électeur devant s'en remettre à quelques experts qui assurent que les logiciels et ordinateurs de vote fonctionnent bien) est en effet un problème de fond du vote électronique... mais une preuve (papier ou autre) pour l'électeur à la sortie ne risque-t-elle pas d'être la porte ouverte aux pressions ou aux corruptions des électeurs? Si un électeur peut montrer à des tiers ce qu'il a voté, qui nous dit qu'il ne pourra pas faire l'objet d'intimidations (ou pressions familiales, professionnelles ou autres) ou d'achat de son vote?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/file/263375.jpg


Abaisser le coût par vote
Le ministre Paul Furlan souhaite passer à un vote par stylo optique, qui abaisserait le coût par bulletin de vote de 4 euros à 1,35 euro. (voir sur le site Pour une éthique du vote automatisé: Le Gouvernement wallon abandonne le vote électronique pour les élections communales de 2012... et Le «stylo intelligent» pour voter: une vraie fausse bonne idée?). Il y a six ans déjà, des chiffres communiqués par le ministère belge de l'Intérieur montraient que le vote électronique coûtait trois fois plus cher que le vote sur papier (détruisant au passage un argument classique des thuriféraires du vote électronique).


A suivre donc chez nos voisins belges.
Rappelons au passage que l'Irlande, qui y a consacré plus de 50 millions d'euros, a abandonné depuis plusieurs années le vote électronique. Et en France? Tout va très bien, on ne change rien...

 

Belgique : la Wallonie abandonne le vote électronique
Source, journal ou site Internet : zdnet.fr
Date : 13 juin 2011
Auteur : Thierry Noisette

07:17 Écrit par HUMANITAS dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : belgique, élections, vote, @vote, vote électronique, économie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Est ce que quelqu'un c'est aperçu que le vote électronique, en France, c'est remplacer pour très cher notre façon de voter aux débuts de notre suffrage universel lors de la Révolution?
Au lieu d'un robot, c'était un préposé à qui chaque électeur venait confier son choix, et qui le transcrivait directement sur une feuille de pointage, qu'il n'y avait qu'à lire à la fin du scrutin: c'était aussi sûr et vérifiable que notre vote électronique :-) mais peu rentable financièrement pour les vendeurs de machines. Qui nous empêche de reprendre ce système, qui est accepté pour plus d'un million d'électeurs?

Écrit par : Dona | 23/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu