Avertir le modérateur

09/12/2010

Europe centrale pour un nouvel avenir, anticipe si plus d'UE et d'OTAN!

Les deux grands repères de l'Europe centrale, l'UE et l'Otan, pourraient bien un jour disparaître. Aussi, est-il temps de panser les plaies des guerres du XXe siècle et envisager de s'insérer dans un nouvel espace géopolitique, entre l'Allemagne et la Russie, écrit Lidové noviny. Même si cela peut sembler aujourd’hui assez improbable, il se pourrait très bien que l’Union européenne disparaisse un jour.

 

http://www.nouvelordremondial.cc/wp-content/uploads/2007/10/ww3.jpg

 

La crise qu’elle traverse aujourd’hui est en effet la plus grave qu’elle ait connue depuis sa création. Le climat économique n’a jamais été aussi tendu depuis les années 1970. Et les perspectives n’ont jamais été aussi pessimistes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Si les tendances aux tiraillements de toutes parts que l’on observe actuellement ne viennent pas de Prague, elles sont en tout cas fortement soutenues dans la capitale tchèque. Et elles prennent de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure que la cohésion de l’Union européenne s’étiole. La disparition de l’euro, qui est quasiment devenue un sujet de plaisanterie en République tchèque, ne signifierait rien de moins que la fin de l’UE, en tout cas de celle que l’on connaît aujourd’hui. A cela s’ajoute le fait que les Etats-Unis sont en train de perdre leur statut de superpuissance mondiale. Ils n’ont ni la force ni l’envie de maintenir une main protectrice sur l’Europe. A l’instar de l’Union européenne, l’OTAN semblait exister pour l’éternité. Ce n’est pourtant sans doute qu’une vue de l’esprit.


Le temps de régler les comptes
Au moment où, avec la disparition de l’UE et l’OTAN s’évanouiront nos deux plus grands repères, l’Europe centrale constituera à nouveau un espace géopolitique coincé entre l’Allemagne et la Russie. Mais l’Europe centrale n’a toujours pas réglé ses comptes avec son passé, et continue de ruminer les injustices et les excuses pour les crimes dont elle a été témoin. Elle n’est en fait pas parvenue à surmonter ses traumatismes liés à la Seconde (et sans doute également à la Première) guerre mondiale. Il suffit de regarder du côté des monts des Géants [chaîne montagneuse à la frontière tchéco-polonaise], où l’on a pu voir ces derniers temps, en visites officielle, le Président russe Dmitri Medvedev et le Président allemand Christian Wulff. La visite de Medvedev avait pour principal motif la commémoration de la tragédie de Katyn, où des dizaines de milliers d’officiers polonais ont été assassinés en 1940. A cette occasion, le parlement russe a présenté des excuses et de nouveaux documents d’archives portant sur les soldats morts et leurs assassins ont été remis à la Pologne. Le président allemand s’est quant à lui rendu dans la capitale polonaise où il s‘est recueilli devant le mémorial du ghetto juif de Varsovie, 40 ans jour pour jour après le geste historique du chancelier Willy Brandt qui s’était agenouillé au même endroit. Ce geste avait eu pour conséquence de renouer des relations jusqu’alors glaciales entre la République fédérale allemande et la Pologne communiste. De leur côté, le Premier ministre polonais Donald Tusk et la Chancelière allemande Angela Merkel se sont rencontrés le 6 décembre. Ils ont décidé de confier à leurs ministres des Affaires étrangères respectifs la mission de préparer une déclaration germano-polonaise, selon le modèle de la déclaration germano-tchèque élaborée il y a déjà plus de dix ans [sur les Allemands des Sudètes]. En permettant de gérer la moindre crise survenant entre Prague et Berlin à propos d’une interprétation divergente du passé, elle a fait office de véritable "airbag".


Un plan pour faire face à la disparition de l'UE et de l'OTAN
Que cette "gestion du passé" soit enfin possible et qu’elle ait lieu précisément maintenant, au moment où nous nous trouvons sous la coupe protectrice de l’UE, est bien évidemment une très bonne chose. Car c’est seulement en surmontant définitivement les traumatismes liés aux crimes de la Seconde Guerre mondiale (une guerre qui commence pour les Tchèques avec les Accords de Munich de 1938) que nous créerons un climat nous permettant de survivre aux crises auxquelles peut être confrontée l’UE. De la même façon qu’un conseiller financier slovaque a récemment affirmé que la Slovaquie devrait se doter d’un plan visant à faire face à l’éventualité d’un effondrement de la zone euro et d’un retour à la couronne slovaque, l’Europe centrale, elle aussi, devrait garder dans ses tiroirs un plan lui permettant d’affronter la disparition des deux plus grands repères actuels de l'Europe centrale (l’UE et l’OTAN). La première action qu’il conviendrait d’entreprendre est de régler nos différends. En commençant par commémorer ensemble, et non pas chacun de son côté, les guerres et les autres événements tragiques qui ont marqué notre histoire. ıOn ne pourra considérer le siècle dernier comme une "affaire réglée" qu’après que le Premier ministre polonais, la Chancelière allemande et le président russe auront déposé ensemble les gerbes commémoratives sur les hauteurs de Seelow, là où a eu lieu la dernière grande bataille avant la chute de Berlin. Il n’y aura plus alors ni vainqueur, ni vaincu, seulement des hommes tombés au combat. Espérons que ce moment arrivera avant que ne disparaisse la coupe protectrice de l’Union européenne sur l’Europe centrale. Il sera alors possible d’envisager, plus sereinement, l’avenir de l’Europe centrale.

 

L’Europe centrale a besoin de nouveaux amis
Source, journal ou site Internet : Lidové Noviny
Date : 8 décembre 2010
Auteur : Lubos Palata

 

http://www.eurominority.org/documents/cartes/europe-nations.gif

20:11 Écrit par HUMANITAS dans Parlons vrai et sans détours | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe centrale, europe, crise(s), ue, otan, économie, géopolitique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu