Avertir le modérateur

28/11/2010

Question de corporatisme! Du collectivisme de connivence!

Dans la dernière moitié du XIXème siècles des personnes de la "classe ouvrière" en Europe commençaient à montrer vivement de l'intérêt pour les idées liées au  socialisme et au syndicalisme. Quelques membres de l'intelligentsia, en particulier l'intelligentsia catholique décidée à formuler une nouvelle alternative au socialisme, et qui soulignerait une justice sociale mais sans solution radicale à l'abolition de la propriété privée. Le résultat s'est appelé "Corporatisme". Le nom n'a eu rien à faire avec la notion d'une société d'affaires sauf que les deux mots sont dérivés du mot latin pour le corps, corpus.

 

 


Thayer Watkins (source université san-josé)


L'idée fondamentale du corporatisme est que la société et l'économie d'un pays devraient être organisées en groupes d'intérêt principaux (parfois appelés les sociétés) et les représentants de ces groupes d'intérêt règlent tous les problèmes par la négociation et l'accord commun. Contrairement à une économie de marché qui actionne par la concurrence les travaux économiques de corporation par la négociation collective. Le Président américain Lyndon Johnson a eu une expression préférée qui a reflété l'esprit du corporatisme. He would gather the parties to some dispute and say, "Let us reason together."


Sous le corporatisme la main-d'oeuvre et la gestion dans une industrie appartient à l' organisation industrielle. Les représentants des partenaires sociaux sortent par la négociation collective. Tandis que c'était la théorie dans la pratique les états corporatistes ont été en grande partie régnés selon les préceptes du chef suprême.

le précurseur et important théoricien du corporatisme était Adam Müller, un conseiller du prince Metternich dans ce qui est maintenant l'Allemagne et l'Autriche orientales. Müller a proposé ses vues comme antidote aux dangers jumeaux de l'égalitarisme de la révolution française et des sciences économiques du laissez-faire d'Adam Smith. En Allemagne et ailleurs il y avait une aversion distincte parmi les règles pour permettre à des marchés de fonctionner sans direction ou commandé par l'état. L'héritage culturel de l'Europe, depuis l'ère médiévale a été opposé à l'intérêt individuel et au fonctionnement des marchés libre. Les marchés et la propriété privée étaient acceptables seulement tant que le règlement social a eu la priorité au-dessus des motivations d'une manière telles que l'avarice.


Couplé aux sentiments d'anti-marché de la culture médiévale il y avait la notion que les règles de l'état ont eu un rôle essentiel en favorisant la justice sociale. Ainsi le corporatisme a été formulé comme système qui a souligné le rôle postive de l'état en garantissant la justice sociale et en supprimant le chaos moral et social de la population poursuivant leurs propres individu-intérêts d'individu. Et surtout d'autre, comme le corporatisme éco- politique de philosophie était flexible. Il pourrait tolérer l'entreprise privée dans des limites et justifier des projets principaux de l'état. Le corporatisme a été parfois marqué comme troisième manière ou économie mélangée, synthèse de capitalisme et socialisme, mais c'est en fait un système économique politique séparé et distinctif.


Bien que les règles aient probablement fonctionné selon les principes du corporatisme à partir du temps immémorial c'était seulement au vingtième siècle tôt que les régimes ont commencé à s'identifier comme corporatiste. Le tableau ci-dessous donne certains de ces régimes explicitement corporatistes.

Plusieurs des régimes étaient des dictatures brutales et totalitaires, habituellement marquées fasciste, mais pas tous les régimes qui ont eu une base corporatiste étaient fascistes. En particulier, la nouvelle affaire de Roosevelt en dépit de ses nombreux défauts n'a pas pu être décrite en tant que fasciste. Mais certainement la nouvelle affaire était corporatiste. L'architecte pour le programme initial de nouvelle affaire était le Général Hugh Johnson. Johnson avait été l'administrateur du programme militaire de mobilisation pour les États-Unis sous Woodrow Wilson pendant la Première Guerre Mondiale. On l'a estimé qu'il a fait un bon travail de contrôler l'économie pendant cette période et c'est pourquoi il a été donné la responsabilité principale de formuler un programme économique à l'affaire avec les problèmes graves de la dépression. Mais entre la fin de la Première Guerre Mondiale et Hugh 1933, Johnson était bien un admirateur du système corporatiste national de Mussolini en Italie et il a utilisé l'expérience italienne à formuler la dite nouvelle affaire. Auparavant il convient de noter que beaucoup d'éléments de la nouvelle affaire étaient plus tard inconstitutionnels avoué et abandonné, mais certains éléments tels que la Loi nationale de relations sociales qui a favorisé la syndicalisation de la main-d'oeuvre américaine sont toujours effective. Une partie de la nouvelle affaire était le développement du Tennessee River Valley sous la société anonyme par actions contrôlée par l'Etat appelée l'autorité de vallée du Tennessee (TVA). Une partie du nouveau revendeur a vu TVA plus en tant qu' entreprise publique puissante. Ils ont espéré faire à TVA un modèle pour la création des unités politiques régionales qui remplaceraient des gouvernements d'état. Leur but n'a pas été réalisé. Le modèle pour TVA était les arrangements de développement de fleuve effectués en Espagne dans les années 20 sous le gouvernement de Miguel Primo de Rivera. Jose Antonio Primo de Rivera, le fils de Miguel Primo de Rivera, était le fondateur du syndicalisme national de Franco.

 

Le régime corporatiste favorisent typiquement de grands projets gouvernementaux tels que TVA sur la base qu'ils sont trop grands pour être placés comme entreprise privée. Au Brésil le régime de Vargas a créé beaucoup d'entreprises publiques comme dans la production sidérurgique qui  étaient nécessaire mais l'entreprise privée a refusé de créer. Il a également créé un mouvement de travail organisé qui est venu pour commander ces entreprises publiques et transformé en leur écoulant des effectifs pléthoriques et inefficaces sur le budget public.

Bien que ce qui précède conditionne l'origine du corporatisme au 19ème siècle en France, elle s'enracine peut être  beaucoup plus loin dans le temps. Sylvia Ann Hewlett dans son livre, les dilemmes cruels du développement : Le vingtième siècle Brésil, indique,

"Le corporatisme s'est basé sur un corpus des idées qui peuvent être tracées par Aristote, loi romaine, structures sociales et légales médiévales, et dans la philosophie sociale catholique contemporaine. Ces idées sont basées sur les lieux que la nature de l'homme peut seulement être accomplie au sein d'une communauté politique."

"Le noyau central de la vision corporatiste n'est pas ainsi le l'individu mais la communauté politique dont la perfection permet aux différents membres d'accomplir eux-mêmes et de trouver le bonheur."

"L'état dans la tradition corporatiste est ainsi clairement interventionniste et puissant."

Le corporatisme est collectiviste ; c'est une version différente du collectivisme/socialisme mais c'est certainement du collectiviste. Il place de l'importance sur le fait que la propriété privée n'est pas nationalisée, mais la commande et nationalisation de fait par le règlement est ainsi juste comme réel. C'est une nationalisation de fait sans être une nationalisation de: "de jure".

Bien que le corporatisme ne soit pas un concept familier au grand public, la plupart des économies du monde sont corporatistes en nature.

-

Voir par ailleurs ,l'excellent post de Vincent Bénard sur "Objectif Liberté" en lien ici:

Rendons à la social-bourgeoisie ce qui n'appartient pas au libéralisme

Aussi de l'institut turgot avec Henri Lepage; et Deirdre McCloskey

 

 

Régimes corporatistes du début du vingtième siècle
Nom de système Pays Période Chef
Corporatisme national L'Italie 1922-1945 Benito Mussolini
Pays, religion, monarchie L'Espagne 1923-1930 Miguel Primo de Rivera
Socialisme national L'Allemagne 1933-1945 Adolph Hitler
Syndicalisme national L'Espagne 1936-1973 Francisco Franco
Nouvel état Le Portugal 1932-1968 Antonio Salazar
Nouvel état Le Brésil 1933-1945 Getulio Vargas
Nouvelle affaire Les Etats-Unis 1933-1945 Franklin Roosevelt
Troisième
Hellénique
Civilisation
La Grèce 1936-1941 Ioannis Metaxas
Partie de justice L'Argentine 1943-1955 Juan Peron

 

13:36 Écrit par HUMANITAS dans Histoire - Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicalisme, corporatisme, socialisme, adam smith, capitalisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu