Avertir le modérateur

28/11/2010

L'Afrique et ses marchés intéressent les bourses comme le NYSE

NYSE Euronext, le grand groupe boursier qui comprend la Bourse de New York et d'autres grandes places boursières, a enregistré un triplement en cinq ans des échanges de valeurs africaines et le doublement de valeur des fonds d'investissement cotés en Afrique au cours des 12 à 18 derniers mois. En clair, cette évolution traduit « un intérêt vif et croissant » pour les marchés africains.


Le directeur général chargé de l'Europe, du Moyen-Orient et de l'Afrique à NYSE Euronext, M. Stefan Jekel, a fait cette observation et d'autres encore sur les relations entre Euronext et l'Afrique et sur les perspectives économiques de ce continent lors d'un entretien accordé le 10 novembre à America.gov alors qu'il entamait une nouvelle journée chargée à New York.

http://www.jdf.com/basemedias/2009/07/22/2041645a-76ac-11de-b7db-2af685614e76.jpghttp://telonu-images.s3.amazonaws.com/entity-images/fortune1000/NYSE%20Euronext/1.jpg

« Le volume des échanges boursiers relatifs aux entreprises africaines a à peu près triplé en cinq ans sur nos places », a déclaré M. Jekel. « De ce fait, les liquidités des valeurs africaines en bourse ont également triplé par rapport à il y a cinq ans. »

On compte 16 valeurs boursières africaines à NYSE Euronext, en provenance de 6 pays : le Cameroun (1), la Côte d'Ivoire (1), le Gabon (1), le Maroc (3), le Sénégal (3) et l'Afrique du Sud (7). Leur capitalisation totalise 90 milliards de dollars.


Pour les investisseurs qui souhaiteraient être parties prenantes à la croissance de l'Afrique en investissant en bloc dans une diversité de sociétés, M. Jekel a suggéré les nombreux fonds d'investissement cotés (ETF) qui sont disponibles. « Nous avons vu le nombre des fonds d'investissement cotés se rapportant à l'Afrique doubler au cours des 12 à 18 mois écoulés », a-t-il dit.

 

http://storage.canalblog.com/55/77/619262/40605234.jpg


« On trouve des fonds qui couvrent l'Afrique du Sud, l'Afrique en général, les 40 principaux investissements africains, et il y a tous ceux qui sont accessibles sur nos places en Europe et aux États-Unis (...) chacun avec une spécialisation différente (...) si bien que les investisseurs rencontrent un grand choix de solutions et de possibilités de participation à cette croissance qui se manifeste à travers l'Afrique. »

NYSE Euronext « observe de très près » le climat des investissements en Afrique, a poursuivi M. Jekel. « Et il ne s'agit nullement d'une observation passive. Euronext est très impliqué dans des initiatives destinées à braquer les projecteurs sur les investissements en Afrique. »


L'une de ces initiatives, a-t-il dit, est son sommet annuel Ai Index Series organisé conjointement avec Africa-investor.com (Ai). Les deux groupes ont récemment tenu leur troisième sommet annuel, auquel ont pris part Robert Rubin, ancien ministre des finances des États-Unis et membre de l'Africa Progress Panel, et Tony Blair, ancien premier ministre britannique, qui s'est adressé à la conférence par message vidéo.


Au sujet des bourses africaines, a dit M. Jekel, NYSE Euronext entretient ses rapports les plus étroits avec ses clients-partenaires de Casablanca, de Tunis et du Gabon, mais a aussi d'excellentes relations avec les bourses d'Afrique du Sud et d'Égypte entre autres. Il existe dans l'ensemble de l'Afrique quelque 29 bourses en activité, celles d'Égypte, du Nigéria et d'Afrique du Sud représentant environ 75 % des sociétés cotées sur ce continent.


M. Jekel a indiqué avoir l'intention de se rendre prochainement en Afrique du Sud où il doit s'entretenir avec des membres de la bourse sud-africaine en vue, notamment, d'augmenter le nombre des cotations et de maintenir l'élan pris par l'Afrique dans le domaine des investissements.


L'Association des bourses de valeurs africaines (ABVA) s'est réunie à Lusaka (Zambie) du 10 au 12 novembre. « Plusieurs de ces bourses entretiennent des rapports conviviaux et, bien sûr, commerciaux » avec NYSE Euronext, a-t-il déclaré.


« Nous nous sommes associés sur le plan technologique avec la bourse de Casablanca et avec la Bourse régionale des valeurs mobilières d'Afrique centrale (BVMAC), au Gabon, ainsi qu'avec la bourse de Tunis. En fournissant des aides techniques à ces partenaires, nous assurons qu'ils utilisent les mêmes plateformes que NYSE Euronext » et profitent des mêmes informations et des mêmes compétences institutionnelles, a indiqué le directeur général.


Des stages de formation sont offerts par NYSE Euronext pour des échanges jumelés en Afrique et pour des « mini-stages » organisés dans le monde entier, où les stagiaires venus d'autres places boursières peuvent observer les agents de NYSE Euronext sur le lieu de travail.


Les bourses de valeurs revêtent une importance extrême pour tous les pays du monde, a affirmé M. Jekel. « Où que vous soyez, que ce soit un marché développé ou embryonnaire, la bourse est le lieu de convergence d'un investisseur et d'une idée ; c'est l'endroit où une société se présente pour obtenir les capitaux nécessaires à la réalisation de ses idées commerciales, au financement de sa croissance, et où l'investisseur se présente pour participer à son succès. »

Les bourses sont également un moyen important d'injecter des investissements directs étrangers dans un pays et représentent le véhicule « permettant aux investisseurs de participer aux diverses possibilités de croissance qui existent dans les marchés nationaux émergents et en particulier en Afrique ».


M. Jekel a mis l'accent sur les deux impératifs incontournables pour le fonctionnement de toute bourse de valeurs : la fiabilité et la transparence. « Je pense que ce sont deux des principes fondamentaux, des piliers de toute opération boursière et nous constatons que l'Afrique les adopte tout naturellement, ce qui est très encourageant. »

De plus, « nous constatons que la finance et la démocratie avancent main dans la main, en un élan positif » dans l'ensemble de l'Afrique, a-t-il ajouté.


Les observateurs au quotidien de l'Afrique s'accordent tous à penser qu'il existe « une convergence forte et croissante d'intérêts sur l'Afrique, qui ne fera que s'accroître désormais. Nous le pensons en raison de l'esprit d'entreprise qui y règne, des réussites qui s'y multiplient et de la liquidité croissante de ses bourses. À notre avis, ce sont des indicateurs de développement très favorables. »


Au départ, il y a les entrepreneurs, « qui sont la clé partout, que ce soit aux États-Unis ou en Afrique », a déclaré M. Jekel. « Ce sont eux, les moteurs de l'emploi. Car c'est de l'entreprise que proviennent les emplois et la richesse. »

« Dans toute économie, où qu'elle se trouve, dans le monde développé ou en développement, ce sont là les piliers essentiels, en l'absence desquels aucune bourse, aucun mécanisme de financement ne peut marcher. »


Quant à l'avenir, a dit M. Jekel, « je pense que, de l'avis général de ceux qui observent l'Afrique, ce sont en ce moment le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, le groupe dit BRIC, qui ont un rôle très important à jouer dans les marchés mondiaux, mais il y a des observateurs chevronnés qui conseillent vivement d'accorder une attention particulière à l'Afrique au cours des 10 à 20 prochaines années ».

 

L'intérêt « vif et croissant » des grands groupes boursiers pour les marchés africains

Site Internet : http://www.america.gov/fr/)

Par Charles W. Corey

 

http://www.cartografareilpresente.org/IMG/jpg/afriqueutile.jpg

16:38 Écrit par HUMANITAS dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nyse, bourse, finance, afrique, afrique du sud, investissements | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Tout a fait le style d'idee dont je me fesait du sujet, merci beaucoup pour ce succulent billet

Écrit par : Tuto bourse | 14/09/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu