Avertir le modérateur

24/08/2010

L'Iran s'enrichie de l'arme nucléaire....

Ahmadinejad : L’Iran est prêt à défendre les pays du Golfe


L’Iran a procédé au tir d’essai du missile sol-sol Qiam, a annoncé hier le ministre de la Défense
Ahmad Vahidi. L’Iran dispose actuellement de dizaines de missiles de moyenne portée
(2 000 km) et travaille activement à développer sa capacité balistique. Vahid Reza Alaei/AFP
Conflit Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, s’est dit prêt hier à défendre la souveraineté
et l’indépendance des pays du Golfe contre toute agression extérieure. Selon lui, les
menaces israéliennes et américaines contre son pays visent à créer des dissensions entre l’Iran
et ses voisins.
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé hier que son pays est prêt à défendre la
souveraineté et l'indépendance des pays du Golfe en cas d'une éventuelle attaque contre la région.
M. Ahmadinejad a fait cette déclaration à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre
du Qatar, cheikh Hamad ben Jassim ben Jaber al-Thani, qui effectue une visite dans la
République islamique. Le président iranien a par ailleurs appelé les pays du Golfe à renforcer
leurs relations pour contrer toute « zizanie fomentée par des pays étrangers contre la nation islamique
».

http://yerouchalmi.web.officelive.com/images/bomb2b.jpg

 

Sur un autre plan, Mahmoud Ahmadinejad a affirmé dans une interview publiée hier au Japon
que l'Iran est prêt à reprendre sans conditions les pourparlers avec les grandes puissances sur
un projet d'échange de combustible. Téhéran reprendrait volontiers fin août ou début septembre
ces entretiens avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et
l'Allemagne, a déclaré le dirigeant iranien au journal Yomiuri Shimbun. Mercredi, l'ayatollah
Ali Khamenei, guide suprême de l'Iran, affirmait toutefois que la République islamique ne
mènerait pas de pourparlers avec les États-Unis sur son programme nucléaire si les sanctions
et les menaces militaires pesant sur elles n'étaient pas levées
« Nous promettons de cesser d'enrichir de l'uranium à 20 % si nous avons la garantie d'une
fourniture de combustible », a affirmé M. Ahmadinejad dans son interview publiée en japonais.
Mais selon le Yomiuri, le président iranien a rejeté les appels qui sont lancés à Téhéran
pour qu'il cesse tout enrichissement d'uranium, y compris sa production d'uranium faiblement
enrichi. En ce qui concerne les sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU, il affirme qu'elles
n'affecteront pas l'économie iranienne et que « l'échec de la résolution (de l'ONU) deviendra
évident dans les six à sept mois ».
Parallèlement, le chef du programme nucléaire iranien Ali Akbar Salehi a affirmé hier que son
pays poursuivrait ses activités controversées d'enrichissement d'uranium de façon à pouvoir
alimenter la centrale nucléaire de Bouchehr, dont le lancement est prévu aujourd'hui. Selon
lui, le contrat avec la Russie ne stipule pas que Téhéran doit toujours acheter du combustible à
Moscou.

 

http://yerouchalmi.web.officelive.com/images/gazawar.jpg

 

De son côté, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a déclaré hier
que la centrale nucléaire construite par les Russes en Iran sera utilisée uniquement à des fins
civiles et cela est « garanti à 100 % ». Selon lui, le fait que la Russie ait délivré le combustible
pour la centrale (...) montre que toutes les règles de non-prolifération sont appliquées à la centrale.
D'autre part, les États-Unis ont persuadé Israël qu'il faudrait un an ou plus à l'Iran pour
construire une arme nucléaire, atténuant l'éventualité d'une frappe préventive contre les installations
nucléaires iraniennes, a rapporté le New York Times, citant des responsables. « Nous
pensons qu'ils en ont environ pour un an » au mieux, a estimé le principal conseiller du président
Barack Obama sur les questions nucléaires, Gary Samore, cité par le quotidien. M. Samore
a indiqué que les États-Unis pensent que les inspecteurs internationaux détecteraient en
quelques semaines toute action iranienne en ce sens, laissant largement assez de temps aux
États-Unis et à Israël pour élaborer une réaction.


Dans ce contexte tendu, le ministre de la Défense Ahmad Vahidi a annoncé hier que l'Iran a
procédé au tir d'essai du missile sol-sol Qiam, sans préciser la date du lancement. La télévision
d'État a montré des images du tir à partir d'un terrain désert du missile Qiam avec l'inscription
« Ya Mahdi », en allusion au 12e imam disparu selon la tradition chiite. Aucune précision
n'a été donnée sur la portée du missile.
Enfin, la Corée du Sud tiendra bientôt des pourparlers séparés avec les États-Unis et l'Iran,
que Séoul s'efforce de ménager tous deux sur fond de sanctions visant le programme nucléaire
de Téhéran, a indiqué hier une source gouvernementale sud-coréenne.

 

Source IHEDN

Source journal ou site Internet : L’Orient le
Jour
Date : 21 août 2010

 

 

l'Iran n'enrichira pas "éternellement" l'uranium à 20%

BOUCHEHR (Iran) - L'Iran n'a pas l'intention de poursuivre "éternellement" l'enrichissement
d'uranium à 20%, qu'il se limitera à produire "en fonction de ses besoins", a réaffirmé samedi
le chef du programme nucléaire iranien Ali Akbar Salehi.
Il a également indiqué que l'Iran avait signé un accord avec la Russie pour l'achat de radioisotopes.
"Nous n'avons pas l'intention de convertir tout notre uranium en uranium enrichi à 20%", a
déclaré M. Salehi interrogé lors d'une conférence de presse à l'occasion du lancement de la
centrale nucléaire de Bouchehr (sud).

L'Iran a ravivé les craintes internationales sur la finalité de son programme nucléaire
controversé en lançant en février la production d'uranium enrichi à 20%, dont il dit avoir
besoin pour son réacteur de recherche de Téhéran.
Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné Téhéran à plusieurs reprises depuis 2006 pour
son refus notamment de suspendre l'enrichissement d'uranium.
"Nous n'avions pas l'intention d'enrichir de l'uranium à 20% mais nous n'avons pas reçu de
réponse positive" des Occidentaux sur la demande iranienne de combustible pour le réacteur
de Téhéran, a réaffirmé M. Salehi dans une allusion à l'échec des négociations sur ce sujet
avec les grandes puissances à l'automne 2009.
"C'est pour cela que nous nous sommes embarqués dans cette activité. Mais nous n'avons
aucune intention de produire éternellement de l'uranium enrichi à 20%, nous ne le ferons
qu'en fonction de nos besoins", a-t-il ajouté.
http://medias.lepost.fr/ill/2010/06/10/h-20-2107815-1276168484.jpg

M. Salehi a en revanche affirmé que Téhéran continuerait, en dépit des résolutions de l'ONU,
à produire de l'uranium faiblement enrichi à 3,5% pour répondre aux besoins futurs en
combustible de la centrale de Bouchehr et des autres installations nucléaires iraniennes.
Il a rappelé que l'Iran prévoyait la construction d'une troisième usine d'enrichissement, qui
"pourrait débuter l'année prochaine (ndlr: après le nouvel an iranien en mars 2011) si le
président le décide".
"Mais il n'y a encore aucune décision définitive (...), nous avançons lentement et patiemment"
sur cette question qui constitue l'un des principaux points de friction avec la communauté
internationale, a-t-il conclu.

M. Salehi a également déclaré à l'agence Mehr que l'Iran avait signé samedi un accord avec la
Russie pour l'achat "autant que besoin" de radio-isotopes. Il a ajouté que de tels isotopes
seraient également produits par le réacteur de Téhéran.
Menaces :
Source journal ou site Internet : Romandie
News

http://lewebpedagogique.com/rigaudolivier/files/2010/02/nucleaireproliferation1.jpg

Commentaires

cette video construites par des chien ne respect ni religion ni personne comme des chien

Écrit par : nicole | 01/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu