Avertir le modérateur

20/08/2010

Blackberry - Renseignements- Terrorisme

BlackBerry irrite les services de renseignements


Le téléphone préféré des hommes d’affaires et des criminels est si bien sécurisé qu’il constitue une menace pour la sécurité intérieure, clament certains gouvernements.


Il a longtemps été l’accessoire de l’homme pressé, le signe extérieur d’une vie hyperactive. Il est en passe de
devenir un symbole du droit à la protection de la sphère privée, un bastion des libertés individuelles. Le
BlackBerry, l’un des premiers téléphones multifonctions équipé de courrier électronique et de messagerie
instantanée mobiles, est depuis plusieurs semaines la cible d’Etats qui l’ont identifié comme une menace. Car
contrairement à ses concurrents (iPhone, Androïd, Windows Mobile…), il offre une telle sécurité des données
échangées qu’il gêne le travail de surveillance téléphonique des gouvernements.

 

http://www.espion-gsm.com/wp-content/uploads/2009/10/how-blackberry-spy-works.jpg

http://www.espion-gsm.com/wp-content/uploads/2010/03/ccmMobileSpy1.jpg

 

Signe que la polémique gonfle, le royaume de Bahreïn, qui reste «BlackBerry-friendly» contrairement à ses
voisins, s’est offert un magistral espace publicitaire dans le Financial Times, pour vanter son «marché des
télécoms le plus libéral du Golfe». Affirmation inscrite sur l’écran du téléphone incriminé.
Début août, les Emirats arabes unis avaient décidé l’interdiction prochaine du BlackBerry, puisque son
fabricant, l’entreprise canadienne Research In Motion (RIM), refusait de coopérer en facilitant la surveillance
de ses appareils «à des fins de lutte contre le terrorisme». Dans la foulée, l’Arabie saoudite avait menacé de
prendre les mêmes mesures. Et l’Inde, qui, depuis les attentats de Bombay en novembre 2008, négociait avec
RIM pour obtenir les moyens de mieux surveiller ses ennemis intérieurs, a profité de cette pression
grandissante pour brandir elle aussi le spectre du bannissement.


Ces menaces semblent avoir porté leurs fruits, puisqu’un accord aurait été trouvé avec l’Arabie saoudite. Et
selon des informations du Wall Street Journal, RIM a proposé à New Delhi d’appliquer pour elle sa
«procédure qui aide les administrations chargées de la sécurité à traquer les messages qui les intéressent». Une
procédure dont RIM a toujours soigneusement nié l’existence, la confidentialité absolue étant son principal
argument de vente pour équiper les grandes entreprises et… les gouvernements.

 

http://www.trackblackberry.com/images/trackblackberry-spy-apps.jpg


Utilisateurs inquiets
Or les téléphones BlackBerry sont vendus depuis trois ans en Chine et en Russie, où les services de
renseignement ne sont pas réputés pour leur laxisme. Pour accéder à ces marchés, RIM a dû négocier des
années durant et offrir la garantie que ses appareils «ne menaceraient en rien la sécurité intérieure».
Les Etats-Unis ont été les premiers, au nom des libertés individuelles, à défendre BlackBerry contre ces
pressions. Et à mettre en garde leurs concitoyens contre les écoutes chinoises lorsqu’ils se rendaient à Pékin
durant les Jeux olympiques. Pour un pays qui n’est pas un petit joueur de la surveillance, c’est une posture
d’autant plus paradoxale que les services de renseignement américains (et britanniques) se sont accordés
depuis longtemps avec RIM pour disposer d’accès privilégiés aux données échangées avec leurs appareils.
Côté utilisateurs, grandes entreprises et organisations criminelles commencent à s’inquiéter de la
confidentialité des données qu’elles échangent avec ces téléphones, choisis pour leur qualité d’encryptage. Les
grandes banques américaines Goldman Sachs et JP Morgan Chase ont multiplié ces dernières semaines les
conférences avec RIM pour réclamer des garanties. Pris entre le marteau et l’enclume, BlackBerry essaie de
ménager tout le monde. Au risque de sa crédibilité.

 

Source IHEDN

Renseignements extérieurs. – intérieurs.-
Intelligence
économique :
Source journal ou site Internet : Le Temps
Date : 18 août 2010
Auteur : Rinny GrenaudB

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu